L'interprofession des semences et plants
0

Les métiers de la filière

24 mars 2022

La filière semences et plants regroupe de nombreux métiers, souvent méconnus du grand public, depuis le sélectionneur jusqu’aux utilisateurs que nous sommes tous.

Le sélectionneur

Il est chargé de créer de nouvelles variétés améliorées pour l’agriculture mais aussi, l’horticulture, le maraîchage, les gazons, les jardins ou les stades. La sélection est le croisement de deux plantes « parentes » permettant de retenir les meilleurs caractères de la descendance : semences avec un bon rendement, résistantes, moins consommatrices en eau, mais également adaptées aux terroirs agricoles, aux besoins des transformateurs industriels, mais encore aux goûts et qualités nutritionnelles améliorées. La génétique et la biologie permettent de faire des sélections de plus en plus précises et ciblées, et d’aller plus vite.

  • Il faut 10 à 15 ans de travail d’expérimentation et d’observation dans les champs (80 % du temps) pour créer une nouvelle variété.
  • Chaque année plus de 500 variétés sont créées. Les agriculteurs et les jardiniers ont plus de 6 000 variétés à leur disposition.

L’agriculteur-multiplicateur

Cet agriculteur est spécialisé dans la production des semences dans les champs pour les multiplier. Il est commandité par le producteur de semences. Ce travail nécessite de la technicité (isoler les parcelles de multiplication, assurer le bon état sanitaire…).

  • 17 900 agriculteurs-multiplicateurs en France
  • 403 000 hectares de multiplication de semences

Le producteur ou établissement semencier, collecteur

Cette entreprise produit les semences de l’agriculteur-multiplicateur, puis, les prépare (nettoyage, triage, calibrage, protection, ensachage, certification) en usine pour être commercialisées auprès des utilisateurs. Il vérifie les travaux et les conditions qui vont garantir la qualité des semences.

  • 240 entreprises de production

La commercialisation/distribution

Elle est assurée par les coopératives, sociétés de distribution ou de jardinerie. Ces entreprises ont la charge de vendre des semences à tous les utilisateurs. Les coopératives agricoles vendent aux agriculteurs et aux professionnels des espaces verts, tandis que la vente aux jardiniers amateurs est assurée par les jardineries et grandes surfaces de bricolage.

Les utilisateurs

Il s’agit de chacun d’entre nous, mais avant tout des agriculteurs, des professionnels des espaces verts, des industriels qui transforment les productions agricoles (farine, sucre, pâtes, huiles, aliments pour animaux, tissus, carburant, matériaux écologiques) et les jardiniers amateurs.

Contact :

Rosine DEPOIX
Chargée de relations presse
01 42 33 88 29
rosine.depoix@semae.fr